Koï

Dénominations et étymologie
Le terme japonais koï (koi, signifie littéralement carpe) carpe koï signifierait donc de façon redondante carpe carpe.
Le poisson étant la carpe la plus répandue des jardins en Extrême-Orient, il est tout simplement appelé koi
(carpe en japonais).

Biologie et comportement des koïs
Les carpes koïs sont omnivores à tendance herbivore donc de caractère pacifique et grégaire. Regroupées en bancs, elles effectuent ensemble des allers-retours entre leurs lieux de repos et d'alimentation.
Les koïs affectionnent les fonds sablonneux ou vaseux où elles cherchent de la nourriture à l'aide de leurs
deux paires de barbillons. Plus la température de l'eau est élevée, plus les carpes seront voraces.
Lorsque la température descend en dessous de 6 °C, les carpes cessent pratiquement de s'alimenter et entrent
dans une phase de semi-hibernation qui peut durer tout l'hiver. Elles se cachent alors au fond du bassin,
presque enfoncées dans la vase afin de se protéger du froid.

La carpe est réputée pour sa longévité, en général 18 à 20 ans, mais certains spécimens sont arrivés à 70 ans.
En captivité

Les carpes koïs ne peuvent être maintenues qu'en extérieur, dans des bassins aménagés ou des étangs. Elles sont incapables de survivre en aquarium car il faut un mètre cube d'eau pour une carpe adulte2.

La carpe koïs est un animal paisible et familier, la cohabitation avec d'autres espèces de poissons ne pose donc aucun problème.

Elle se contente de tout type de nourriture pour poisson de bassin. La quantité absorbée dépend de la température de l'eau, et donc la nourriture est plus facile à doser si elle flotte. Durant les mois d'hiver et en dessous de 6°/8°C environ,
il est inutile de les nourrir.
Cliquez sur les images pour les agrandir
Petite vidéo explicative

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo