La cardère

La cardère a presque disparu aujourd'hui. Elle existe encore dans certains endroits à l'état plus ou moins sauvage
mais elle n'est plus cultivée alors qu'elle l'était intensément au XIXe.

Nom latin : Dipsacus fullonum L.
Famille : Dipsacaceae
Catégorie : herbacée bisannuelle, rosette basale la première année, tige florifère dressée la deuxième année.
Feuillage : les feuilles oblongues de la rosette sont persistantes, elles disparaissent avant la floraison.
La seconde année les feuilles le long de la tige florale sont rugueuses, oblongues et leur nervure médiane est
épineuse. Soudées par paires et opposées elles forment de petites coupes qui retiennent l'eau d'où
le nom commun de « Cabaret des Oiseaux ».
Floraison : haute tige anguleuse portant de gros capitules ovoïdes, entourés d'une collerette de longues bractées.
Couleur : petites fleurs mauves régulièrement disposées entre les bractéoles piquantes des capitules.
Hauteur : 1 à 2 m la deuxième année.
Sol : riche, profond, frais à humide, souvent argileux.
Emplacement : soleil, le long des routes, rivières, fossés, dans des friches.
Origine : Europe, Afrique du Nord. Naturalisé en Amérique du Nord.

Ses capitules secs étaient enfilés sur des supports et utilisés pour carder les draps de laine et le feutre servant à confectionner les manteaux de luxe et les uniformes, les tapis de billard ou les couvertures de mohair...

Plante protégée : non
Ses utilisations médicales : Contient des substances qui protègent la peau et stimulent ses défenses.
Cliquez sur les images pour les agrandir
Petite vidéo explicative

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo

ma photo