Les Hauts de Froidmont niché entre les vallées du Geer et de la Meuse

Surplombant le quartier d'Hallembaye à Haccourt, les Hauts de Froidmont sont une des portes d'entrée vers la Montagne Saint-Pierre ; on y pénètre par l'extrémité méridionale de son flanc mosan.

Le site est un petit écrin de nature lové entre carrières et terres agricoles intensives.
Sur les fortes pentes qui s'égrènent à cet endroit, on peut découvrir quelques pâtures maigres et vergers bien fleuris, occupés notamment La chouette chevêche et le pic-vert Les promeneurs y trouveront une aire barbecue
(d'une capacité de 50 personnes) ainsi qu'un verger peuplé de 80 espèces de variétés hautes-tiges : pommiers,
poiriers, cerisiers, pruniers.

Le site abrite aussi une carrière abandonnée arborant de majestueuses falaises de craie, ainsi que des boisements très diversifiés.

On peut aussi bien y croiser les parfums de l'origan, espèce qui apprécie les sols calcaires, que l'auguste silhouette
de la fougère-aigle, préférant les substrats plus acides.

Remarquable également est la petite pelouse sèche, ultime vestige du pâturage itinérant traditionnel sur la
commune d'Oupeye : là aussi floraisons et insectes en tous genres y ont trouvé un dernier refuge oublié
Cliquez sur les images pour les voir en grand.